La mystique Rapa Nui...

Publié le par Virginie

Après cette belle expérience pendant un mois à Huechuraba, me voilà de retour en mode itinérant:). Direction l'île de Pâques!!! Celle qui fait tant rêver, qui intrigue...

Cette île qui se trouve être l'île habitée la plus éloignée de toutes terres du monde ( à presque 4000km de la côte chilienne) !!

Accueillie par un beau collier de fleurs on ressent vite l'influence polynésienne..

Et pourtant pas tant de cocotiers.. Pas de plage de sable blanc face à une eau turquoise...

Mais plutôt ces grandes statuts humanoïdes qui couvrent l'île...

Les célèbres Moais... Les mystérieux... Comment de tels blocs de pierre ont ils été taillés? déplacés? dans quel but?

La première après midi je me balade simplement le long de la plage pour découvrir ces géants qui peuple l'île de Rapa Nui.. Un petit tour à l'office du tourisme aussi où je rencontrerai Sebastian, qui héberge chez lui Delphine, tourdumondiste française en couchsurfing..

Ma bonne étoile..:)

Sebastian est guide passionné par ses racines. Il travaille à l'office du tourisme et vient juste de monter son agence (Kava Kava). En plus des histoires que lui a racontées son grand père, il a lu tous les bouquins possibles sur ces mystérieux géants de pierre, et c'est avec tout son coeur qu'il nous racontera l'histoire de cette île, de ses habitants, de leurs moeurs, pour en faire un récit passionnant qui nous tiendra en haleine 4 jours durant..:)

C'est donc en compagnie de Sébastien et Delphine mais aussi d'Alexandra et de Rahul que je découvrirai cette île du Pacifique.

Des Moais? Il y en a beaucoup.. Certains bien alignés sur des plateformes ( les Ahu) , d'autres face contre terre, ou bien encore à 2/3 sous terre.

Pourquoi?

Parce qu'à l'époque, les Rapa Nui croyaient en cette énergie, le Mana, qu'avaient les gens importants de la société. Aussi, après leur décès ils étaient enterrés dans des plateformes et au dessus du corps était érigé un Moai. A travers ce Moais transitait le Mana pour être retransmit à la famille ou au village qui habitait face au Moai et ainsi avoir une aura protectrice. Ainsi, lorsqu'il y avait des guerres entre les tribus, la première chose que l'on détruisait avant d'attaquer le village c'était les Moais, car on enlevait ainsi cette aura protectrice.

Et cette carrière où ils ont été taillés... Plusieurs hypothèses pour leur conception. Celle que nous retiendrons est qu'ils étaient taillés d'un seul bloc, à même la montagne. Seule une quille était laissée dans le dos. Une fois le Moai terminé, la quille de pierre était cassée et le Moai descendait ainsi la pente de la montagne pour se retrouver dans la fosse conçue à cet effet. Une fois en bas de la montagne, le dos était terminé, notamment au niveau des lobes d'oreilles et des bras. En bas du dos, il restait une petite "queue de pie" qui facilitait ensuite l'acheminement du Moai vers la plateforme au moment voulu. Tant que le Moai n'était pas sur une plateforme, il n'avait aucun pouvoir particulier. Ce n'est qu'une fois surplombant le corps du défunt qu'il devenait ce réceptacle par lequel transitait le Mana.

Pour ce qui est de l'acheminement, là encore plusieurs hypothèses sont émises..

Mais celle qu'a défendue Sebastien est celle selon laquelle le Moai était acheminé debout.. En fait, il était entouré de corde au niveau des yeux et plusieurs hommes tiraient les cordes de part et d'autre de manière à ce que le Moai avance "en dansant" jusqu'à l'endroit voulu. Une fois sur la plateforme, le bas du dos était terminé pour que le Moai ait une bonne assise.

Nous avons aussi eu a chance de visiter quelques grottes secrètes à la lampe frontale où lorsque la lumière naturelle offrait le jour c'était pour faire face à ces falaise nous précipitant directement dans le bleu profond de l'océan Pacifique.. C'était sublime.

Pour ce qui est de cette terrible époque de cannibalisme qu'a connu l'île entre le 15eme et le 16eme siècle, Sebastian ne nous a donné que peu d'informations, si ce n'est que l'homme ayant trop détruit cette Terre qui l'accueillait, les ressources naturelles se sont épuisées...

Mon résumé est sommaire et bien moins passionnant que les récits de Sebastian, je m'en excuse d'avance. Mais c'est l'histoire de toute une vie.. Et ce n'est que les pieds sur cette île que vous pourrait ressentir cette authentique mysticité..

N'oublions pas de parler de ces endroits ou les lois de la gravité sont défiées.. Comme ce point bien précis où sur une route en pente si l'on coupe le moteur de la voiture, celle ci est attirée vers l'arrière, remontant contre toute attente cette pente qu'elle devrait en toute logique descendre.. On pourrait penser à un gros aimant... Sauf que l'expérience est identique lorsque l'on couche une bouteille d'eau en ce même point...

Et le nombril du monde... Où une boussole sur cette pierre ronde perd le nord...

Bref, encore beaucoup à creuser pour réellement percer les nombreux mystères de cette ile..

Je terminerai par ma première expérience de plongée. Les fonds marins n'étaient pas exceptionnels ( pas comme ce que j'aurai pu espérer) mais l'expérience était géniale. Ca a placé "faire de la plongée dans des sites idylliques" dans le top 10 de mes choses à faire;).

Allez, je vais prendre l'avion, perdre presque un jour de vie avec 18heures de Jetlag pour rejoindre cette autre île volcanique où des paysages de contes de fée semblent élire domicile pour la plus grande joie des randonneurs..

New Zeland i'm coming!!!

La mystique Rapa Nui...
Tahai

Tahai

La mystique Rapa Nui...

Publié dans Carnet de Voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article