Chili.. Et mon expérience Misericordia...

Publié le par Virginie

Avant toute chose,

Sachez que cet article ne sera pas de mes plus courts... J'espère pouvoir faire une belle synthèse de ce mois passé au Chili pour pouvoir vous retranscrire au mieux ce que j'ai vécu...

Quand je suis arrivée au Chili, mon idée c'était d'aller dans cette association, Misericordia, pour aider un petit peu dans les quartiers pauvres de Santiago, puis de faire un petit peu la région des lacs et surtout de monter au nord dans le désert d'Atacama...

Ca c'était en théorie...

Arrivée à Santiago, je me suis comme prévu rendue à Huechuraba, au nord de Santiago où j'ai été très chaleureusement accueillie par Rena et Romain ( les fondateurs de l'asso).

En 2 mots, Misericordia c'est une association catholique qui a pour mission le service aux plus pauvres avec d'une part la compassion et l'évangélisation, et d'autre part la mise en place de projets concrets comme un centre d'accueil avec activités et aide aux devoirs pour les enfants après l'école et un centre de santé.

Une semaine type s'organise autour de temps de prières et d'adoration le matin suivis de visites des gens du quartier et l'après midi chacun a ses activités pour aider à la réalisation des projets. Le samedi après midi c'est les amiguitos de Jesus, où les enfants sont invités à venir participer aux activités que nous proposons, leur permettant l'instant de quelques heures de retrouver ces moments d'innocence, que souvent ils ont du laisser de coté face à la dur réalité quotidienne..Le dimanche souvent nous déjeunons avec des amis du quartier et le lundi repos.

Huechuraba, au nord de Santiago c'est un peu le bidonville de la capitale chilienne.. C'est un quartier très blessé... Blessé par la drogue.. Par la violence..

Le soir régulièrement il arrive d'entendre des coups de mitraillette qu'en tant qu'européens innocents on prend au début pour un feu d'artifice, comprenant rapidement aux vues des nouvelles morbides du matin qu'il s'agissait d'un règlement de compte...

Au sein même du quartier tout le monde n'est pas logé à la même enseigne, bien que tout le monde vivent très humblement, on croise régulièrement le long des passages ( petites rues) des maisons coquettes, soignées avec une petite cour fleurie. Mais il y a aussi ces maisons qui laissent entrevoir les difficultés des familles, les plaies ouvertes du quartier...

Huechuraba, ce sont ces mères de famille qui sortent le soir sur le pas de leurs portes pour vendre ces petits pains amasado juste sortis du four.. Ce sont ces sourires échangés. Ces accolades chaleureuses en guise de salutations. Ces enfants dans la rue.. Ces Técito.. El Manjar..:) Cet accueil... Cette générosité...

Huechuraba c'est tout ça.

Je dois dire combien j'ai été touché par tous ceux dont j'ai pu partager une parcelle de vie, tous ceux qui m'ont ouvert les portes de leur maison, mais aussi celles de leur coeur...

Tous ces gens qui n'ont presque rien, et qui traversent des épreuves dont je ne suis pas sûre qu'un seul d'entre nous puisse en supporter un dixième... Tous ceux qui tiennent grâce à leur foi... Tous ceux à qui le Seigneur donne la force de se battre..

La foi bien présente dans ce quartier anime presque tous ceux que j'ai côtoyé. Et à travers eux je crois pouvoir dire que j'ai appris à connaitre ce Dieu qui est Amour...

On peut trouver bizarre ces derniers mots si on remonte un paragraphe avant où je parle de cette pauvreté dans laquelle j'ai été plongée..

Et je dois vous dire que plusieurs fois je me suis vue révoltée devant tant d'injustice... Mais, quand on creuse un peu plus, on se rend compte que c'est au coeur même des petits de ce monde que naissent les plus belles action d'entraides, d'humanité, d'amour...

Je vais vous raconter quelques anecdotes, quelques instants qui ont marqué ma vie, mon coeur, mon âme...

Il y a d'abord eu ces beaux moments de prières, cette Eglise que j'ai découverts beaucoup plus vivants que ceux que j'avais aperçu en France..Le traditionnel Orgue laisse place à la guitare et les chants prennent alors un ton plus chaud, plus animés, plus joyeux.

Il y a aussi biensûr tous les volontaires que j'ai rencontré..

Rena et Romain, Maud, Sylvain, Joséphine, Olivier, Foucauld, Paul, Louis, Victoire, Pierre, Victorien, Edouard, Virginie... TOUS rayonnaient... Tous à leur échelle, sur des périodes plus ou moins longues ont su réellement se mettre de coté pour pouvoir positionner "l'autre" en plein centre... Pour pouvoir poulardiser, distribuer autant d'amour que possible.

Et tous aussi n'ont pas hésité un seul instant à m'expliquer les fondements de leur foi, à répondre à toutes les questions que vous pouvez imaginer pour moi qui vivais de façon tres lointaine cette partie spirituelle de notre vie... Je dois leur dire merci pour tout ce qu'ils m'ont donné sans le savoir...

Et puis il y a tous ces gens que nous avons visités, tous ceux qui m'ont offert ces incroyables témoignages..Je ne veux pas faire de voyeurisme... Ni même trahir ceux qui se sont confiés, juste vous partager... Les témoignages resteront anonymes...

Je commencerai par ce couple.. Un matin de visite avec Maud et Alicia ( une petite dame de la communauté) nous toquons à la porte de cette dame qui est atteinte d'un cancer du sein.. C'est son mari qui nous ouvre.. Elle est alitée.. Nous rentrons dans sa chambre et nous mettons à son chevet... Elle souffre terriblement depuis sa dernière chimio.. elle a l'impression qu'un camion lui a roulé dessus... Elle ne dort plus, ne peut que tres peu s'alimenter.... Comme simple antalgique: du paracetamol.... C'est terrible..

C'est un moment de révolte intense en moi... POURQUOI? Je prends sur moi... Lui prend la main... Parle avec elle... Ce qui la maintien? Sa foi.. Nous prions alors ensemble pour elle.. Son mari derrière nous laisse échapper une larme le long de sa joue..

Le lendemain, nouvelle visite, elle va mieux, et les jours suivants de mieux en mieux... Notre visite l'a soulagée... Elle nous a pris comme une bénédiction....

Il y a aussi ce chauffeur de taxi qui nous prend, Virginie et moi, un lundi de repos où nous décidons d'aller à Santiago... Nous parlons sur le trajet et il nous raconte son histoire.. Il est à peine sevré de 12 ans d'addiction à la drogue... Il s'est presque perdu... Un soir il demande au Seigneur de le sauver... Le lendemain il part en cure de désintoxication où il passera 1 an et 3 semaines. Aujourd'hui il est fier de son parcours... Il nous offre la course pour en faire don à Misericordia..

Il y a les parents de ce jeune homme de 22 ans, tué par balle à 2 rue de chez lui il y a quelques jours...

La maman est détruite... Dans ses yeux cette détresse immense de s'être vue arraché la chair de sa chair... le sang de son sang... C'est le Papa qui découvre le corps un soir après que le meurtrier lui même soit venu sonner à la porte, déposant le corps déjà mort devant la maison de ses parents.. L'auteur du crime totalement sous l'emprise de la drogue s'en est allé non chalament laissant cet homme découvrir son fils gisant dans une marre de sang.. Il raconte voir cette mousse rougeâtre dans la bouche de son enfant et défaire la ceinture de son fils pour voir s'écouler ce même fluide rouge qui coule dans nos veines quand nous respirons la vie...

Tant de détresse... Tant de souffrance... Ils viendront à la veillée d'adoration du vendredi soir... Mais la plaie est béante... La cicatrice va tarder...

Et le petit frère de 12 ans à peine qui a assisté à la scène.... Toute la journée il reste prostré la tête entre les mains avec pour idée fixe qu'un jour il devra venger son frère... Que quand l'auteur des actes reviendra de sa peine juridique il devra savoir exactement où se trouve l'arme pour ôter la vie de celui qui quelques années auparavant lui aura oté son frère...

Il y a cette dame, qui visitait toujours ses voisins souffrants, et qui aujourd'hui est clouée chez elle à cause de cette hanche qu'elle ne peut opérer avant 65ans ( âge ou la sécurité sociale prend en charge...), ou alors il lui faut vendre sa petite demeure pour laquelle elle a travaillé si dur toute sa vie, et dont elle est si fière de nous apprendre que chaque enfant a sa propre chambre... Hors de question pour elle d'envisager retourner dans une maison plus petite ou chacun y perdrait un peu de son intimité... Mais pourtant elle se sent si seule... Elle n'a pas le retour escompté de ses actes... et en souffre énormément...

Et ce couple... Lui, a fait 7 AVC, elle, a un diabète dont elle ne se préoccupe que peu... Quand nous rentrons dans cette petite maison, plus que de la pauvreté, c'est de la misère que nous percevons ce jour la... Au fond de l'arrière cour d'un désordre immense git une petite cabane où vit leur fille droguée, qui menace d'être violente avec ceux qui donneraient leurs vies pour elle...

Nous parlons avec eux... Leur parlons de cette messe à laquelle ils ne vont plus car il est trop difficile pour eux de monter les marches qui mènent sur cette petite colline où se trouve la chapelle... Maud propose de passer les prendre dimanche..En repartant, je fais part à Maud de mon incertitude quand à leur motivation et lui soumet de les appeler la veille pour leur rappeler.. Elle ne le fera pas et pourtant le dimanche ils seront là tous prêts, tous beaux, ravis...

Malheureusement, la visite qui suivit nous apprendrons qu'ils sont retournés à l'hôpital car Monsieur a fait une chute...

Je crois que je pourrais continuer comme ça des lignes et des lignes....

Il faut aussi que je vous parle non pas de ceux que j'ai visité mais de ceux qui nous aident là bas sur le terrain. Ceux qui se battent pour les leurs.. Tous ces chiliens, le coeur sur la main qui donnent de leur temps, de leur vie pour essayer de sortir leur quartier de la misère. Tous sont des personnes en Or... Evelyne, Luchito, Barbara, Manuel et son épouse, Pilar et Mauricio, Johana et Alex, Maxi, Fabian, Camilla,Alexis ... et la liste pourrait continuer...

Je rend grâce pour ces moments de partage et de bonheur, mais aussi pour ces moments d'humilité, ces leçons de vie...

Ce séjour là bas, je ne sais pas... C'est étrange... Je crois vraiment que Dieu m'a touchée, par tout l'Amour qu'il met en chacun de ceux que j'ai croisé...

Me voilà partie depuis 2 semaines déjà, mais mon coeur reste avec eux....

Tant de belles rencontres... Tant de moments, si fort, d'amitié, d'amour vrai...

Amen

Chili.. Et mon expérience Misericordia...
Chili.. Et mon expérience Misericordia...
Chili.. Et mon expérience Misericordia...
Chili.. Et mon expérience Misericordia...
Chili.. Et mon expérience Misericordia...
Chili.. Et mon expérience Misericordia...

Publié dans Carnet de Voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article